Qu’est-ce qu’une carte professionnelle de transaction immobilière ?

Depuis la mise en place de la loi Hoguet, tout agent immobilier se doit d’être détendeur d’une carte professionnelle de transaction immobilière avant de pouvoir exercer ses activités. Il s’agit donc d’une obligation légale à laquelle aucun professionnel de ce domaine ne peut se soustraire. Qu’est-ce que la carte de transaction immobilière et comment peut-on l’obtenir ? Éléments de réponses dans cet article.

La carte professionnelle et l’agent immobilier

La loi Hoguet, en vigueur depuis la date du 2 janvier 1970, a été mise en place pour régir l’exercice des professionnels du secteur de l’immobilier. À cet effet, nul ne peut, par exemple, se qualifier d’agent immobilier sans disposer d’une aptitude professionnelle.

C’est cette condition qui a conduit à la création de la carte professionnelle de transaction immobilière encore connue sous le nom de carte T. Mais il faut souligner qu’elle n’est pas à confondre avec celle qui est valable pour les activités de gestion locative et de syndic. Effet, la carte T a trait aux transactions immobilières sur des immeubles ainsi que sur des fonds de commerce à titre professionnel.

Garantie financière et assurance justifiées

L’obtention d’une carte professionnelle de transaction immobilière peut être aussi perçue comme une garantie. Selon les articles 30 et 32 du décret no72-678 sorti le 20 juillet 1972, cette carte doit attester d’une somme comprise entre 30 000 € et 10 000 € l’année au cours de laquelle elle a été délivrée. En cas de problèmes, cette somme est utilisée pour rembourser les différents fonds et objets détruits ou perdus. Aussi, elle assure le remboursement des dépenses effectuées pour la réalisation de différents travaux. Mais pour en bénéficier, plusieurs conditions sont à réunir :

  • être inscrits au registre du commerce, et ce en une période de moins d’un mois
  • fournir une attestation de responsabilité civile de l’année en cours
  • fournir une déclaration sur l’honneur
  • fournir une attestation d’ouverture de compte.

Agent immobilier sans carte T : les risques encourus

Les agents qui exercent des activités immobilières, mais qui ne respectent pas les dispositions légales mises en place encourent de très grands risques. La première concerne un emprisonnement ferme pendant 6 mois et une amende de 7 500 €. Dans certains cas, la loi prévoit d’empêcher le professionnel d’exercer.

Comment obtenir sa carte professionnelle de transaction immobilière ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’une carte professionnelle est spécifique à chaque profession. Pour un agent intervenant dans les transactions de biens immobiliers, la carte et son utilisation ne seront pas les mêmes pour un professionnel des achats, ventes et mise en relation. Aussi, un marchand de produits destinés à l’immobilier et plus particulièrement aux clôtures, comme la ganivelle ou la brande de bruyères, doit ainsi effectuer la demande d’une carte professionnelle spécifique à son métier.

Pour obtenir une carte T, il faut en effectuer la demande au niveau de la Préfecture en fournissant certains documents. Il s’agit du diplôme justifiant des 3 années d’études, du casier judiciaire de catégorie B2, de l’assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP), d’une garantie financière et de l’ouverture d’un compte séquestre. Notons que la carte professionnelle de transaction immobilière est gratuite et qu’il est possible de l’obtenir sans avoir un diplôme. Dans ce cas, il faudra que le demandeur soit en mesure de justifier une expérience en tant qu’employé d’une agence immobilière. Et cette dernière doit être dirigée par le titulaire d’une carte d’agent immobilier.

Sujets liés qui pourraient vous intéresser :
Qu’est-ce qu’un VRP ? Un VRP, acronyme de voyageur, représentant, placier, est un délégué commercial d’une ou plusieurs sociétés. Son principal rôle est de constituer la vi...
Quel investissement immobilier locatif choisir ? Bonne nouvelle ! L’état français a prolongé la loi Pinel pour une durée de 4 ans et la loi Censi-Bouvard pour une durée de 1 an. Ce qui est assez inté...
Immobilier et cryptomonnaies : un mariage d’... La popularité des cryptomonnaies est au beau fixe. Le Bitcoin, véritable porte-étendard des devises virtuelles, fait régulièrement les gros titres de ...
Vendre sa maison à un promoteur : dossier complet... Pour vendre un bien immobilier, que ce soit une maison, un entrepôt ou un terrain, les propriétaires ont généralement recours aux agences immobilières...
Quel impact a un ascenseur sur le prix d’achat d’u... Une étude, réalisée en 2017 par le site MeilleurAgents, nous apprend que la valeur d’un appartement peut aller jusqu’à doubler sur le marché, selon sa...
10 astuces pour réussir sa prospection immobilière... La prospection immobilière peut être considérée comme l’un des meilleurs moyens pour obtenir un portefeuille de biens immobiliers à présenter et à ven...
Location meublée classique ou bail étudiant : fair... Vous êtes à la recherche d’une location meublée et vous n’arrivez pas à vous décider entre une location classique et un bail étudiant ? Avant toute ch...
Loi Pinel 2018 : tout sur la nouvelle réforme La loi Pinel est un dispositif fiscal destiné à réduire l’impôt lors de l’achat d’un bien immobilier neuf. Créée le 1er septembre 2014 par Sylvia Pine...
Vente d’un appartement ancien : quelles étap... Vous avez hérité dans la région parisienne et vous souhaitez le vendre pour vous en offrir un nouveau dans une autre ville, ou en campagne ? Découvrez...
Qui peut se porter garant d’une location d’apparte... Dans le processus de location d’appartement, la recherche du bien n’est qu’un début. Dès lors que vous trouvez celui de votre choix, il faut encore re...