statut de l'agent immobilierImmobilier 

Quel est le statut de l’agent immobilier?

Si les agents immobiliers ont en général les mêmes fonctions, ils n’ont cependant pas tous le même niveau d’obligations légales ou le même statut juridique. De ce fait, on distingue trois différents statuts pour un agent immobilier. On trouvera donc des agents indépendants, des mandataires ou encore des salariés. Les obligations et les modalités varient d’un statut à un autre.

Le statut indépendant de l’agent immobilier

L’agent immobilier indépendant est celui qui travaille pour son propre compte. Il faut cependant nécessairement une carte professionnelle de transaction immobilière pour devenir agent immobilier à son propre compte. La carte est délivrée exclusivement par la chambre de commerce et d’industrie (CCI) sur une demande adressée au président de la commission.

Avec ce statut, l’agent immobilier a une certaine liberté sur la manière d’organiser son activité professionnelle, ce qui est un avantage très pratique. Il est libre de gérer son agence à sa guise même s’il peut être amené dans l’exercice de son activité à collaborer avec des partenaires. L’agent immobilier à la possibilité de fournir un large panel de prestations incluant celles fournies par les autres professionnels de l’immobilier.

Il est à faire remarquer que les agents indépendants se font de plus en plus rares, car le métier est plutôt éprouvant et il est de plus en plus difficile de le gérer tout seul.

Le statut d’agent commercial ou de mandataire

Il s’agit ici également d’un agent qui exerce de façon indépendante. Mais il y a une légère, mais très importante différence notable par rapport au précédent statut. Le mandataire n’a pas besoin de carte professionnelle, il n’en dispose tout simplement pas.

Il se contente de signer un contrat de mandat avec un agent immobilier ou un réseau ayant la carte professionnelle et il exerce ses prestations de services pour le compte de ce dernier. En tant qu’indépendant il peut choisir lui-même son statut juridique.

Le statut de négociateur immobilier salarié

Il faut le dire, le salariat est un statut plutôt rare dans le secteur de l’immobilier. Il y a cependant des agents immobiliers qui utilisent toujours ce mode de fonctionnement pour leur activité professionnelle.

Depuis la Convention collective nationale de l’immobilier de 2006 (plus d’informations sur Legifrance), le négociateur salarié bénéficie d’un contrat de travail en bonne et due forme qui le lie à son employeur et lui garantit une rémunération digne et bien déterminée.

On distingue deux types de négociateurs salariés :

  1. le négociateur VRP : prospection de la clientèle et quadrillage du terrain
  2. Le négociateur non-VRP : réception des clients et visites des biens.

Il faudra retenir en général que chaque statut possède des avantages, mais aussi des limites. Il vous reviendra de faire une analyse judicieuse de chacun d’eux et de faire le choix qui vous convient le mieux.

Sujets relatifs :

Leave a Comment