Credit / prêt 

Changer d’assurance de prêt immobilier : Quoi de neuf en 2018 ?

De nouvelles réformes ont vu le jour dans le domaine de l’assurance de crédit immobilier. Cela dit, les emprunteurs peuvent désormais résilier leur contrat d’assurance chaque année tout en se faisant quelques économies.

Sur ce site, changer ce contrat peut se révéler très intéressant. En effet, que vous souhaitez rester longtemps propriétaire de votre bien immobilier ou pas, vous pouvez dénicher l’assurance crédit immobilier qui vous convient en quelques clics, en comparant une multitude d’offres.

Qu’est-ce qu’une assurance de crédit immobilier ?

L’assurance de crédit immobilier joue un rôle de prévention pour votre prêteur. En effet, l’assurance crédit se charge de rembourser en cas d’imprévu (maladie, décès, invalidité), le capital restant dû à votre organisme de prêt pour votre bien immobilier. Elle est donc indispensable lorsque vous souscrivez à un prêt immobilier. Ainsi, la question de la résiliation d’une telle assurance soutient le fait qu’un emprunteur puisse substituer une assurance externe à celui de son organisme prêteur. En effet, pour montrer patte blanche, tout contribuable souhaitant avoir un prêt immobilier se doit d’avoir une assurance.
La banque propose généralement un contrat d’assurance crédit immobilier de groupe aux emprunteurs. Ces derniers ne prennent pas souvent le temps d’étudier l’offre en question et s’engagent à payer les primes.

Cependant, changer d’assurance crédit immobilier peut se révéler être une opération bien plus avantageuse, autant d’un point de vue financier que pratique. En plus de bénéficier de conditions plus souples, les primes à payer sont moins chères, pour des garanties d’un niveau au moins équivalent à celui de la banque ou de l’organisme prêteur.

Les conditions de prêt immobilier avant 2018

Nul ne pouvait résilier son contrat d’assurance des années après l’avoir signé. Il était possible de changer l’assurance de crédit immobilier 12 mois après que vous ayez signé votre contrat, mais cette règle s’appliquait à certains types de contrats seulement. Bien que la loi Chatel soutienne en quelque sorte la résiliation d’une assurance crédit à date d’anniversaire, les longues démarches et le refus constant des banques n’encourageaient pas à l’adopter.

Ce handicap ne permettait pas aux emprunteurs de pouvoir changer leur assurance de prêt immobilier librement. Les contraintes imposées par cette situation ont amené à l’adoption de nouvelles lois qui accordent une liberté de mouvement accrue aux emprunteurs.

Une nouvelle loi à partir du 1er Janvier 2018

Face à toutes ces insuffisances dans le domaine du prêt immobilier, une nouvelle loi a été votée : La loi Bourquin. Grâce à cette loi, tous les emprunteurs pourront résilier leur contrat d’assurance crédit immobilier à la date d’anniversaire de celui-ci. Cette procédure peut leur permettre de substituer à leur assurance de prêt immobilier, un autre contrat externe jouissant d’un meilleur taux d’assurance.

Tout emprunteur ayant souscrit à ce type d’assurance pendant au moins douze mois peut la changer. Que vous soyez retraité, expatrié ou ayant un risque médical, vous pouvez bénéficier de cette loi. Toutefois, un délai de préavis de 2 mois doit être respecté et vous devez veiller à ce que votre nouveau contrat d’assurance ne présente assez de différences par rapport à votre contrat initial. Les garanties offertes par le nouveau contrat doivent être égales ou supérieures à celles de l’organisme prêteur. Une étude approfondie des offres concurrentes est donc nécessaire avant d’engager toute procédure de résiliation. Le but est d’arriver à changer son assurance crédit immobilier sans perdre les avantages liés au coût et aux garanties.

Les avantages pour votre économie

Les emprunteurs ont tout à y gagner. En effet, la loi Bourquin vous permet de résilier votre contrat d’assurance à sa date d’anniversaire. Ce qui vous donne la possibilité de rechercher un contrat d’assurance crédit immobilier moins cher que ce dernier. Le plus grand avantage ici, c’est le fait que votre nouvelle assurance puisse se calculer sur votre capital restant dû naturellement moins important que le capital initial. Cette méthode de calcul permet aux ménages soucieux de faire des économies de pouvoir économiser jusqu’à dix euros par mois. En prenant en compte le nombre d’années que couvre l’assurance, les économies réalisées peuvent atteindre des sommes assez conséquentes. Il en va donc de l’intérêt des particuliers de trouver des contrats d’assurance plus adaptés à leur profil.

En économisant ce montant, vous pouvez non seulement choisir de vite rembourser votre assurance crédit immobilier mais d’investir sur d’autres projets plus rentables. Pour ceux qui souhaitent rester longtemps dans leurs maisons, il existe des assurances dégressives pouvant les avantager sur le long terme. Avec ce type d’assurance crédit, le coût de votre emprunt diminue au fur et à mesure que vous le soldez.

L’effet de cette nouvelle réforme pour les banques

Le déploiement de cette nouvelle loi pour les banques augmentera la concurrence sur le marché des prêts immobiliers. Evidemment, ces contrats d’assurance mettent représentent un chiffre d’affaires important que les assureurs et les banques ne souhaitent pas perdre. Les parts de marchés concernées sont conséquentes, amenant ainsi les institutions financières à reconsidérer les conditions d’accès au prêt immobilier. Les clients bénéficieront ainsi de plusieurs offres adaptées à leurs besoins avec l’accès à de meilleures conditions pour leurs contrats d’assurance.

Sujets relatifs :

Leave a Comment